Mis en avant

L’ARES s’oppose à la réforme des retraites et à la loi pluriannuelle de programmation de la recherche (LPPR). Elle suspend donc ses activités scientifiques et s’associe au mouvement social en cours dans les universités, laboratoires et revues en lutte contre la destruction du service public de l’enseignement supérieur et de la recherche.